Juin 2010

Mes chers amis,

Décidément il devient évident que je prends chaque mois un peu de retard à notre rendez-vous de correspondance.

Bien sûr, j’ai comme vous tous assisté à ce début de Coupe du Monde en Afrique du Sud, je n’ai pas été , comme beaucoup d’entre-vous, tellement déçu par la pitoyable Equipe de France.

Je pense que depuis la qualification volée aux Irlandais (tout comme on a volé la victoire aux Américains face à la Slovénie), ils n’avaient pas légitimité à participer à ce tournoi, le reste n’est qu’anecdotes, l’honneur si cela veut encore dire quelque chose serait pour tout le Staff de cette équipe non pas de gagner contre l’Afrique du Sud, mais de démissionner en bloc du président de la Fédé jusqu’au sélectionneur.

L’honneur en ce mois de juin 2010, il s’est réincarné dans la personne du Général De Gaulle et de son appel à la Résistance il y a 70 ans, c’est donc un mort illustre qui a redonné des couleurs au drapeau français, pas un seul des 23 sélectionnés bien vivants et en pleine forme.

Est-ce que De Gaulle aurait adoubé Domenech dans ses rangs?

Je ne crois pas, mais il est bon de constater que le souvenir de l’homme du 18 juin a gagné contre la surmédiatisation des bleus, à qui , il a manqué le blanc et le rouge, la morale est sauve.

Tiens, je n’ai pas du tout parlé de chansons ce mois-ci, ce n’est pas grave, je reste branché football jusqu’au 11 juillet. Mon équipe favorite? L’Argentine bien sûr, parce que ce diable de Maradona et toute son armada me rappellent les temps lointains où le seul enjeu dans la cour de l’école, était de jouer au ballon sans penser à rien d’autre, nous murmure notre âme de petit garçon, le temps d’un match de football, on en demande pas plus à une équipe, mais pas moins non plus.

A bon entendeur , salut.

Je vous embrasse, je vous aime.

Didier Barbelivien