Mai 2010

Mes chers amis,

Si vous me lisez avec quelques jours de retard ce mois-ci , c’est de la faute du facteur et de la Poste qui distribuent mal le courrier…

J’aurais pu inventer un mensonge de cet ordre là il y a quelques années mais maintenant avec le courrier électronique, tout va si vite, trop vite?

En fait je vous avoue que ces derniers temps , je fais un peu l’école buissonnière, je suis allé fêter en Savoie, l’anniversaire de mon ami Marc Veyrat, le Mozart des cuisiniers français : 60 ans cette année, je suis remonté à Paris pour fêter encore le double disque de platine des prêtres « Spiritus Dei » auquel j’ai eu la joie de participer avec un autre ami fidèle Monseigneur Jean-Michel Di Falco et enfin je suis redescendu à Marseille où j’ai fêté samedi soir (que de fêtes!) la victoire de l’OM en championnat, Marseille où j’ai des attaches familiale, amicale et amoureuse, ce n’est un secret pour personne.

J’en profite pour faire ce qu’on appelle en jargon de métier une tournée promotionnelle dans le Sud de la France pour la sortie du nouveau titre extrait d’ « Atelier d’artistes », « Méditerranéenne » que j’ai écrit avec Hervé Villard au début des années 80.

Certains d’entre vous, m’ont peut-être vu, dimanche soir dans « Les années Saint-Tropez » , l’émission de Mémé Ibach sur France 3 ou peut-être dimanche après-midi avec PPDA dans « La traversée du miroir » sur France 5. Je serais , par ailleurs en dédicace samedi à Vence puis à Martigues. Une vraie vie de polochon comme disait ma grand-mère…

Passée la Pentecôte, je reviendrais sur la capitale retrouver mon cher Tony Meggiorin et mon studio d’enregistrement, ça veut dire que le mois prochain je vous parlerais des nouvelles chansons si tout va bien d’ici là.

Je pense à vous, je vous embrasse en attendant de vous croiser peut-être au hasard d’une rencontre.

Didier Barbelivien